Les compétences transversales

Il existe plusieurs types de compétences. En effet, la compétence, si elle est le résultat d’une mobilisation de ressources dans une situation donnée, peut revêtir un caractère restreint ou général.
Ainsi nous distinguons :
- des compétences transversales (traitées ici) que l’on installe en fin de cycle et qui peuvent même traverser plusieurs cycles ;
- des compétences de base (cliquer ici ) qui peuvent être disciplinaires et/ou interdisciplinaires et sont acquises au bout d’un mois, d’un trimestre, d’un semestre, d’une année ou d’un cycle.


Les compétences transversales découlent d’une analyse des profils des apprenants et sont des compétences de vie.
Dans leur mise en œuvre, un ensemble de ressources faisant appel à toutes les disciplines classiques est mobilisé dans diverses situations. Il s’agit de promouvoir de manière effective la pluridisciplinarité et l’interdisciplinarité.
Dans certains cas, elles désignent des capacités très générales comme « analyser, synthétiser, résoudre des problèmes », ou « raisonner, communiquer, s’informer ». Elles se rapprochent alors plus des opérations cognitives comme celles que l’on trouve dans les taxonomies (Bloom, D’Hainaut). Dans d’autres, elles recouvrent des compétences générales liées à la vie : respect de l’environnement, attitudes citoyennes, apprendre à rechercher et à traiter l’information dans la cadre d’une évolution technologique.
Dans tous les cas, le développement des compétences transversales relève formellement de toutes les disciplines qui n’existent plus en tant qu’entités individuelles. La compétence transversale est donc une compétence :
- interdisciplinaire (ce qui est commun à plusieurs disciplines)
- transdisciplinaire (ce qui fait communiquer des disciplines habituellement séparées)
- de vie courante ;
- atteinte à la fin d’un ou de plusieurs cycles.

Exemples de compétence transversale :
1. Être un citoyen responsable.
2. Être autonome et coopératif.
3. Savoir s´exprimer et communiquer.
4. Utiliser les éléments de base des mathématiques, des sciences et de la technologie pour résoudre un problème de vie courante.

Dans la pratique, une entrée par les compétences transversales est difficile à mettre en œuvre parce qu’elle suppose :
- des élèves qui n’ont pas de problème dans les acquis de base ;
- des enseignants bien formés et très engagés ;
- un environnement très propice en termes de matériels, de supports didactiques, ainsi que des infrastructures adaptées.
La difficulté peut cependant être contournée en entrant par d’autres types de compétences qui sont plus opérationnelles dans le cadre de l’enseignement.



Extrait du guide de Formation rapprochée des Super coachs octobre 2012

- Notion de compétence

- Les compétences de base et situations d'intégration

        - Les dimensions transversales 

                          o La bonne gouvernance  

                          o Le monde du travail 

                          o Les TICE  

                          o L'équité

                          o  La pensée critique

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×